dimanche 18 octobre 2009

Tes vieux, ils sont morts comment ?

L'évènement de ce soir est l'entretien de William Rejault / Ron l'infirmier à la télé !




À cette occasion, je voudrais témoigner de mon expérience familiale.
Remontons par ordre chronologique.

- Mon père est décédé dans uns centre de soins paliatifs, hospitalisé le samedi, admis au centre le lundi, avec le minimum d'injections de morphines, décédé le samedi avec le maximum du produit, la plus belle semaine de sa vie, tout plein d'infirmières très maquillées et souriantes pour veiller sur lui !…

- Ma mére, décédée en trois mois dans un centre "de convalescence", en fait un mouroir, décubitus gauche, décubitus droit tous les quart d'heures, suite à une très vilaine maladie, cancer du cerveau, un demi œil à la fin !… (Larmes !)

- Ma grand-mère paternelle, démence sénile et désespoir, elle voulait partir, elle a réussi…

- Ma grand-mère maternelle ne s'est jamais réveillée de son opération du cerveau, (cancer du cerveau).

- Mon grand-père maternel est mort d'un accident de la route, sortant du bus qui l'amenait au mariage de sa filleule, ma sœur, bing, un camion passe, le rétroviseur chope la tête, vol plané de 15 metres, mort immédiate !

- Mon grand-père paternel est mort en 1961 d'une "longue et douloureuse maladie", ma grand-mère lui ayant servie d'infirmière.

- Mes 4 arrière grand-pères sont tous décédés les trois premiers mois de la guerre de 14.

- Une arrière-grand-mère est morte de faim, se sacrifiant pour ses enfants…

- Deux arrières grand-mères ont vécu beaucoup plus longtemps, veillées et soignées par leurs enfants, petits enfants…

Je lance une chaîne : Tes vieux, ils sont morts comment ?
Qui veut y réponds !

J'ajouterai que "les vieux", c'est nous dans 40 ou 50 ans…

23 commentaires:

Nicolas a dit…

Bordel...

Monsieur Poireau a dit…

Ma mère : http://monsieurpoireau.blogspot.com/2009/09/il-y-des-jours.html

Mon père est mort d'un cancer déclaré dès le lendemain de sa retraite et dont il a profité 3 ans !
:-))

Mel36 a dit…

Je suis un peu jeune encore, mais :

ma mère est morte d'un cancer du sein quand j'avais 7 ans. Détecté trop tard donc métastases et tout le tralala...

mes deux grands pères sont morts de maladies entre 75 et 80 ans (athérosclérose pour l'un et l'autre je ne sais pas, j'étais jeune j'avais 5 ans à l'époque).

ma grand mère paternelle (92 ans) a failli mourir après une chute chez elle et trois opérations. L'hopital de long séjour l'a retapée et maintenant elle y est toujours -ça fait 4 ans-. Elle n'a plus de cerveau, mais elle est toujours là bas. (Ca c'est l'inverse... on tient en vie des gens qui ne sont plus capables de vivre seul, de reconnaitre leurs enfants, de tenir une conversation, etc... On ne va pas les tuer, c'est évident, mais quand je vois qu'à côté ma mère est morte d'un cancer à 47 ans, ça fout les boules).

Et ma grand mère maternelle va assez bien, elle vit seule chez elle (85 ans).

Homer a dit…

Bof, c'est pas vraiment un sujet qui me branche. Je passe mon tour pour la chaine.

Dagrouik a dit…

Moi j'ai encore mon père et ma mère. Même si ma mère (très malade) m'a demandé de l'aider à mourir quand j'avais 15 ans.

Ca vous forme le caractère (pas forcément dans le bon sens). Et je suis son fils "préféré" (me demandez pas pourquoi).

Mon grand père paternel est mort à l'hopital à 92 ans après 10 jours de "soins". Il avait vécu deux guerres mondiales, et a vu les premiers avions, premières voitures, l'arrivée de la télé etc.. Mais c'était un vrai vieux con sympa par moments.

Ma grand mère maternelle est centenaire et on a de ses nouvelles de temps en temps. La famille est un peu "éclatée": ils avaient divorcé. Et puis histoire de famille (fric) dans le tout.

Du coté de ma mère, les GP et GM ont rendu l'âme plus tôt: le GP dans les années 1970, et la GM en 1983. Elle avait fini sa vie en asile psy, souvenirs éprouvants d'allées d'arbres, de grilles aux fenêtres et tout ça.
Eux aussi avaient "vécu" la 2nd guerre mondiale : Bébé mort jeune, et plus vielle fille qui est partie avec un GI en 1945.

Pour résumer ils ont bossé comme des chiens à la campagne, ont eu le dos brisé, la santé en miettes.

marsupilamima a dit…

_mon grand-père paternel est mort à 98 ans, réaction de ma grand-mère: mais de quoi est-il mort? on ne veut pas me le dire. Elle lui avait acheté un sirop et soupçonnait les infirmières de ne pas le lui avoir donné). Après, elle voulait mettre son corps sur de la paille comme au shtetl, mais on n'en a pas trouvé (et on n'a pas osé demander chez hediard, ils présentent les fromages dessus).
_ma grand-mère maternelle est morte au même âge après avoir vainement espéré que mon père qui à l'époque avait plus de 70 ans lui donne un rein pour une greffe.
_ma grand-mère maternelle est morte dans les bras de mon grand-père en disant comme je suis fatiguée.
_mon grand-père maternel est mort en réclamant du champagne et des huîtres. Maman lui a donné du champagne à la pipette mais pour les huîtres....
_mon père est mort à 90 ans, avec toute sa tête mais un peu cassé physiquement. Il nous a laissé ses mémoires de guerre (et je ne les ai pas encore mises en forme. Culpabilité).
_Ma mère l'a soigné comme un coq en pâte et maintenant après plus de 60 ans de mariage, elle est abominablement seule, ayant perdu le contact avec ses amis.(Culpabilité)

marsupilamima a dit…

zut, maintenant je suis triste

celeste a dit…

C'est bien la mémoire...et puis c'est intéressant de voir comment la mort a traité nos aïeux.
Je continue la chaîne, ce soir sur mon blog.

Zoridae a dit…

J'ai déjà fait plein de billets sur le sujet... Là pas vraiment envie... Mais c'est une bonne idée. J'aime bien le vertige provoqué par cette vision sur plusieurs générations. J'ai un peu ressenti ça la dernière fois que je suis allée chez le doc. Elle m'avait posé plein de questions sur les antécédents médicaux et... c'est troublant.

celeste a dit…

C'est fait:

http://www.celestissima.org/tes-vieux-ils-sont-morts-comment/

baci

jeandelaxr a dit…

Merci pour toutes vos réponses ! On se rends compte qu'autrefois, on mourrait chez soi, maintenant, on meure (?) dans des institutions, (portes ouverte ?), c'est devenu le vrai problème !

jeandelaxr a dit…

Fil, on se souvient tous de ton billet ! Comme dit l'aut… Copain…

Fantomette a dit…

Mon grand-père paternel est mort d'une leucémie foudroyante à 51 ans en 1978, diagnostiqué et décédé en trois semaines...
Ma grand-mère paternelle est décédée à 55 ans d'un cancer du rein en 1982, probablement métastasé/généralisé.
Mon grand-père maternel est décédé à 60 ans en 1992 d'un cancer du rein généralisé malgré l'ablation du rein malade, c'était déjà métastasé.
Mon arrière grand-mère elle est décédée "de vieillesse", après s'être cassé le col du fémur à 92 ans elle n'a plus pu rester chez elle et est allée en maison de retraite où elle s'est laissée mourir en un an, elle pétait la forme avant et est devenue sénile et démente dés qu'elle n'a plus été autonome.
Je ne connais pas les histoires des autres, on se posait moins la question des raisons de la mort, de vieillesse ou de fatigue, la vie rurale et agricole usait rapidement les gens, et un "vieux" (peut-être de seulement 60 ans) qui mourrait après avoir été mal quelques semaines/mois, ça pouvait être un cancer ou n'importe quoi, c'était plus ou moins normal de mourir à cet âge.
Me restent mes parents et ma grand-mère maternelle, longue vie à eux...

udine a dit…

Mon père est mort seul dans sa maison d'un oedème du poumon, à 66 ans, j'en avais 28, j'ai fait mon deuil vers 55 ans. J'ai beaucoup culpabilisé de ne pas avoir été auprès de lui.
Ma mère est morte à l'hôpital d'une mauvaise bronchite à 88 ans, elle était bien entourée.
Ma grand-mère paternelle est morte écrasée par un peloton de coureurs cyclistes à 95 ans.
Ma grand-mère maternelle est morte de chagrin à 63 ans suite au décès de son dernier fils militaire tué en 1939 pendant la guerre. Mon grand-père est parti 2 ans plus tard usé par ses malheurs.

splintermuse a dit…

Mère: accident de voiture à 27 ans (j'avais 2 mois)
Père: rupture d'anévrisme à 47 ans (j'en avais 17)
GP paternel: cancer de la prostate à 70 ans, le voir dépérir en quelques mois fut très difficile
GM paternelle : en pleine santé même si se croit mourante avec un rhume
GP maternel: suicide vers ses 30 ans, je ne l'ai pas connu.
GM maternelle: une sorcière pareille ne mérite pas d'être encore en vie

terrible ce listage

Le coucou a dit…

Heu, j'ai pas vraiment envie de m'enchaîner, Jean! J'ai une excuse: une grosse soixantaine d'années de plus, et je suis vieux.

Nicolas a dit…

Hé ! le Coucou, à ma connaissance, tu n'as pas une soixantaine d'année de plu que Jean !

jeandelaxr a dit…

Scoop ! Le Coucou a donc 109 ans ! Ben dit conc ! ;O)

jeandelaxr a dit…

Et vive Céleste !

Le coucou a dit…

Non,je me suis mal exprimé: encore 60 ans à vivre, et je serai vieux. C'est donc pour bientôt, les gamins!

BiBi a dit…

Le père de BiBi est mort des suites de complications d'un staphylocoque doré tenace. Il s'est etouffé, voulant probablement aller respirer l'air ailleurs.
La mère de BiBi est tjrs vivante mais avec son pote Aloïs Alzheimer connu il y a dix ans, elle a oublié qu'elle était en vie.
Quant à BiBi, il tente de suivre le précepte : " Il est interdit d'être vieux"... mais il avoue que c'est plutôt dur.

Anonyme a dit…

J'adore l'odeur de la terre et du sapin...
J'adore ce moment privilégié, quand l'individu, gras, fort et bien ancré dans son époque, sent (sur lui même) cette petite odeur... cette fragrance subtile...
Et tout à coup alerté -conscient enfin de sa propre "mortalité"- revient sur ses pas pour flairer le "délicieux misérable" de sa lignée.

Incommensurable faiblesse humaine... cachée derrière la pseudo objectivité d'un devoir de mémoire... tout autant subjectif.

Battez vous pour demain.

Anonyme a dit…

ce que je cherchais, merci